Témoignage. « Elle a fait l’expérience de l’Église comme Mère de Miséricorde »

« A l’entrée de l’Avent 2015, nous avons organisé une veillée de prières pour la vie dans la paroisse de La Résurrection de Châteauroux. J’avais invité une collègue assistante ce vie, Elise, à se joindre à nous pour venir prier. Elise s’est éloignée de l’Église depuis longtemps. Hors, ces dernières années, depuis la naissance de son fils atteint d’une pathologie mentale, elle se questionnait sur la présence de Dieu dans sa vie. Souhaitant « renouer » en vérité, elle avait accepté cette invitation particulière. Je lui avais proposé de venir prier tout spécialement pour le respect de la vie des malades en fin de vie dont elle s’occupait dans l’institution où elle travaillait, et pour demander des grâces de force pour cela.

La veillée était ponctuée de lectures bibliques, chants et méditations issues d’encycliques. Assez rapidement dans la veillée, elle a été très attirée par « l’ambiance priante » (selon ses mots). La veillée s’est conclue par 15 min d’Adoration devant le St Sacrement. A la fin de la veillée, elle était très touchée et émerveillée de la paix dont elle avait été témoin. En même temps, pendant la veillée, elle a découvert un texte de Jean-Paul II (extrait d’Evangélium Vitae-99), dans lequel il a des paroles de compassion et de miséricorde pour les femmes qui se sont faites avorter. Ces mots l’ont profondément touchées. A travers ces paroles, elle a fait l’expérience de l’Église comme Mère de Miséricorde.

Depuis, elle renoue régulièrement avec la vie sacramentelle et chemine dans sa foi avec confiance. »

Odile.

« »